Sylvain Coiplet

De penser ma vie longue

De penser ma vie longue
J´ai des chants qui se taisent.

Le vent est tombé
Autour il manque la mort.

Autour c´était la terre
Elle me touchait là où je sais pas où c´est.
Depuis il faut savoir.

Ma vie s´annonce plus longue
Qu´aucun de mes chants.

 Startseite | Blog | Impressum | Kontakt | ©2016 Sylvain Coiplet