Sylvain Coiplet



Plus rien de lumière
        Qui te tienne
Passe la nuit
      Où tu t´es tracé
Mais repasse sans pouvoir effacer

C´est toi, pas elle
Qui voit jusqu´à travers
Et l´autre visage derrière
            Sophia

Les années peuvent passer
Sa main repose encore sur la tienne
T´en as le trait
Il est plus sombre que la nuit.




                    A Novalis

 Startseite | Blog | Impressum | Kontakt | ©2016 Sylvain Coiplet